LES BARGES DU SAINT-LAURENT

Les barges du Saint-Laurent amènent à Québec le grain de l'ouest, transporter par trains jusqu'aux Grands Lacs, pour le charger sur les vraquiers qui livreront ce grain à Québec et delà à travers le monde. D'autres barges transportent le minerai venant de la Côte nord vers les acieries des Grands Lacs. D'autres apportent le sel pour nos routes venant des Îles-de-la-Madeleine vers Québec et Montréal. Elles mesurent en général 218 mètres de long (720 pieds). Elles ont 24 mètres/79 pieds de largeur pour pouvoir passer dans les écluses de la Voie maritime du Saint-Laurent.

UNE FRESQUE SUR UN BATEAU

Pendant trois semaines en février-mars 2017, quatre artistes urbains de Montréal ont travaillé ensemble pour créer la fresque qui célèbre le 150e anniversaire du Canada et le 375e de la ville de Montréal, et marque un nouvel envol chez CSL. .L’œuvre murale intitulée Gardien des eaux a été conçue par l’artiste urbain montréalais Bryan Beyung et réalisée par lui de concert avec les artistes FONKi, Ankh One et Benny Wilding, du collectif Ashop. Elle représente une bernache du Canada en plein vol, comme on en voit souvent le long du fleuve Saint-Laurent, et elle exprime l’harmonie entre le navire et l’environnement. Peindre une œuvre originale de cette ampleur sur un navire de charge est une première pour les artistes, et la première réalisation du genre sur un vraquier commercial canadien. Le CSL Saint-Laurent était de passage au Port de Québec sur les Battures de Beauport du 4 au 6 septembre dernier.

PREMIER VOYAGE DE L'ALGOMA STRONGFIELD

Le renouvellement de la flotte de barge du Saint-Laurent se poursuit. L’Algoma Strongfield est parti de Chine, où elle a été construite, le 3 avril dernier. Elle est arrivée à Port Cartier le 12 juin. Ces bateaux ne sont pas construit pour naviguer en mer. Pour le voyage ont installe des poutres supplémentaires pour assurer la résistance de la structure, poutres que l’on doit enlever en arrivant sur le Saint-Laurent. Puis la barge a gagné son port d’attache à Port Colborne en Ontario pour terminer sa livraison. Elle a amené son premier chargement de grains de Port Weller à Québec où elle est arrivée le 24 juin 2017 en début de soirée. Elle mesure 226 mètres de long/746 pieds par 24 mètres/79 pieds de large. C’est la largeur maximale permise pour naviguer dans la Voie maritime du Saint-Laurent qui relie les Grands lacs et le fleuve. Ainsi se poursuit le renouvellement de la flotte des Barges du Saint-Laurent.  

LA BARGE JOHN B. AIRD S'EN VA À LA FERRAILLE

Le renouvellement de la flotte de barges du Saint-Laurent se poursuit. Algoma Central, l’un des plus importants propriétaires, envoi au démantellement en Turquie la John B. Aird remorquée par le VB Hispania venu d’Espagne pour se faire et guidé à l’arrière par l’Ocean Charlie. Parti de Montréal à 8 heures au matin du 11 mai 2017 l’équipage est passé devant Québec vers 22 heures et doit arrivé en Turquie le 16 juin. La John B. Aird a été construite en 1982, il y a donc 35 ans. Elle a été victime d’un incendie en 1990 qui a détruit 1 400 pieds de convoyeur. Le 9 mars 2002 à Port Colborne durant une tempête elle a brisé les bollards qui la retenait à quai. Au cours de sa vie elle a transporté du charbon, du minerai de fer, du sel, du sable et de la potasse.

 

Pendant ce temps l’Algoma Strongfield est parti de Chine le 3 avril 2017 en route pour le Saint-Laurent. C’est le 4e navire de la classe Equinox que fait construire Algoma en Chine. Le navire doit entrée en service en juin sur le Saint-Laurent. Il mesure 226 m/746 pieds de long par 24 m/79 pieds de large avec un tirant d’eau de 7m/23 pieds. Algoma a sept bateaux en construction dont un autre doit être livré cette année. 

MANITOULIN

Lower Lake Towing ajoute une nouvelle barge du Saint-Laurent à sa flotte. Le Manitoulin a été construit en Chine. Cela porte à 16 le nombre de navire de LLT. Le renouvellement du parc de navire des Grands Lacs se poursuit donc. 

ALGOMA NAVIGATOR À LA FERRAILLE

La barge Algoma Navigator s'en va à la ferraille. Elle sera démantelée en Turquie. Le remorqueur Boulder la remorque alors que le remorqueur Molly M a assure la fonction de gouvernail. L'équipage est parti de Montréal vers 11 heures ce matin du 27 mai 2016. Il est passé devant Québec vers 19 heures. Les bateaux devraient arrivé en Turquie le 28 juin, soit dans un mois. Le nom de la barge a été partiellement effacé, mais on peut constaté la ressemblance avec l'Algoma Navigator durant son service.  Le navire a été construit en 1967. Il mesurait alors 173 mètres (567). Il a été vendu en 1969 et allongé à 197 mètres (647 Pieds). Algoma l'a acheté en 1980 et allongé à nouveau à 222 mètres (729 pieds). Il a été retiré du service le 15 avril 2016. 

 

 

CSL Argosy

Première visite du CSL Argosy de CSL Americas. Arrivé de Newport au Québec en fin de journée du 26 décembre il repartira pour Trinidad le 28 décembre vers midi après avoir chargé une cargaison de minerai. Le CSL Argosy est plus imposant que les barges du Saint-Laurent de CSL que l'on voit régulièrement. Il mesure 245 mètres (808 pieds) de long (habituellement 225 mètres) par 32 (106) de large (habituellement 24 mètres)  avec un tirant d'eau de 13,5 mètres (45 pieds). Il ne pourrait circuler dans la Voie maritime du Saint-Laurent parce qu'il est trop large pour les écluses. Il a été construit en 1981 et rénové en 2006.

CSL RETIRE DE SA FLOTTE DEUX BARGES

Après avoir fait construire six nouveaux vracquiers qui consomment 15 % moins de carburant et qu’on appelle aussi barges du Saint-Laurent, Canada Steamship Lines fait démolir deux de ces anciens navires, le Mapleglen et le Birchglen. Les deux bateaux qui avaient été construit au début des années 80 ont pris la route de la Turquie pour y être recyclés. En 2010 le Birchglen (photo) avait fait le transport d’éolienne du port de Gros-Cacouna à celui de Bloomington dans l’Illinois. 

LE NOUVEAU ALGOMA INTEGRITY

Algoma Central Marine poursuit le renouvellement de sa flotte avec des investissements de 160 millions $. Algoma Integrity est le dernier né d’Algoma Central Marine. C’est un navire auto-chargeur de type panamax donc plus gros que les barges du Saint-Laurent. qui portait le nom de Gypsum Integrity. Construit à Rio de Janiero en 2009. Il servait à transporter du gypse des mines de Nouvelle-Écosse à l’usine Gypsum aux États-Unis. Quand la mine a fermé parce qu’il n’y avait plus de demande pour le produit à cause de la récession, le navire a été réaffecté au transport du fer au Sierra Leone. Arrivé de Las Palmas le ALGOMA INTEGRITY est maintenant affecté au transport du minerai de fer entre Port Cartier et Contrecoeur pour Arcelor Mittal. Comme il ne peut  pas à passer dans les écluses de la Voie Maritime du Saint-Laurent parce qu’il est trop large il va libérer d’autres navires d’Algoma pour effectuer ce travail. Il mesure 197 mètres (650 pieds) de long par 32 (105) de large alors que les barges du Saint-Laurent mesurent habituellement 23 mètres (76) de large. Algoma a en même temps annoncé la commande de deux nouveaux vraquiers de la classe Equinox. Les navires construits en Croatie seront livrés en 2017.

CSL ST-LAURENT  ET WELLAND TOUS NEUFS

       CSL St-Laurent              CSL Welland

Le second de deux vraquiers des Grands Lacs de la Classe Trillium nouvellement construits de Canada Steamship Lines (CSL), le CSL St-Laurent, a été livré le 26 novembre 2014 et a entamé son voyage inaugural le 13 décembre. Il a quitté le chantier Yangfan, dans l’île de Zhoushan, en Chine, à 20 h HNC à destination du Canada, où il sillonnera les eaux des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Il est arrivé le 12 février 2015. Le navire est commandé par le capitaine Kevin Crouse et le chef mécanicien Paul Beaudet.  Le voyage aura duré 61 jours. La livraison du CSL St. Laurent marque le dénouement fructueux de l’audacieux programme de construction de nouveaux navires de CSL, qui a débuté par la livraison, en décembre 2012, du Baie St. Paul, un laquier autodéchargeur primé. Trois autres laquiers autodéchargeurs de la Classe Trillium ont depuis été ajoutés à la flotte des Grands Lacs (le Baie Comeau, le Thunder Bay et le Whitefish Bay). Enfin, deux vraquiers, le CSL St-Laurent, et son navire frère, le CSL Welland, entreront en exploitation au début de la saison 2015. Le programme a également compris la livraison de trois autodéchargeurs Panamax pour CSL Americas (le Rt. Hon. Paul E. Martin, le CSL Tecumseh et le CSL Tacoma) et de deux autres navires de même classe et de même conception pour le partenaire norvégien Torvald Klaveness. « Le CSL St-Laurent représente un jalon capital de l’existence de CSL. Son voyage inaugural met un terme à l’un des plus importants programmes de construction de nouveaux navires de l’histoire centenaire de l’entreprise. », a souligné Louis Martel, président de Canada Steamship Lines. Le CSL St-Laurent est doté des dernières technologies en matière d’environnement et de sécurité. Comme tous les autres bâtiments de la Classe Trillium, il consommera moins de carburant, produira beaucoup moins d’émissions et affichera une efficacité opérationnelle globale supérieure pour le bénéfice des clients et de l’environnement. Au terme de leurs voyages inauguraux, le CSL St-Laurent et le CSL Welland ont traversé la mer de Chine orientale et l’océan Pacifique, franchi le canal de Panama et remonté la côte est de l’Amérique du Nord jusqu’à leur zone d’opération, soit les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent.

 

ALGOMA HARVESTER

Algoma Central Corporation a pris livraison au cours des dernières semaines d’un deuxième de huit navires commandés chez Nantong Mingde shipyard en Chine. Il a été baptisé Algoma Harvester le 17 juillet 2014 à Hamilton en Ontario. Il rejoint l’Algoma Equinox arrivé à la fin de l’année dernière. Ces bateaux mesurent 225 mètres (746 pieds) de long par 24 mètres (80 pieds) de large. Il s’agit d’un investissement de 300 millions $. Algoma possède maintenant 32 barges du Saint-Laurent. Les nouveaux navires permettent une économie de 45 % du carburant et réduisent de 97 % l’émission d’oxyde de sulfure. L’investissement s’incrit dans le renouvellement de la flotte de barges du Saint-Laurent amorcé il y a quelques années alors que les bateaux avaient atteint la quarantaine. L’Algoma Harvester servira les secteurs de l’agriculture et l’industrie du fer transportant des cargaisons à partir de Thunder Bay et de Duluth vers Port Cartier, Québec et Baie Comeau. L’Algoma Harvester est passé devant Québec le 30 juillet peu avant midi lors de son voyage inaugural vers Baie Comeau.

 

ALGOMA EQUINOX

 

Le renouvellement de la flotte des barges du Saint-Laurent se poursuit. Algoma a reçu le 2 décembre dernier, sous une neige dense, le premier de huit barges de la série Équinox construite au chantierNantong Mingde Heavy Industries en Chine. Le navire a fait son voyage inaugural le 21 décembre. Ces nouveaux navires sont 45 % plus économique que ceux qui passent régulièrement devant chez nous. La majorité d’entre eux seront des navires auto-chargeurs qui peuvent aller dans des ports où il n’y a pas de grue pour charger les navires. L’Algoma Equinox a été mis à l’eau le 24 décembre 2012. Il mesure 225 mètres (742 pieds) de long par 24 mètres (80 pieds) de large. Il est parti de Chine le ler octobre dernier avec 20 membres d’équipage. Il entrera en service le printemps prochain. Algoma a déjà mis en service au cours des dernières années l’Algoma Mariner et le Radcliffe R. Latimer. Ces navires coûtent en moyenne 50 millions $ chacun. Pour sa part, Canada Ship Line a pris livraison au cours des derniers mois de quatre nouvelles barges du Saint-Laurent.

 

LE PLUS NOUVEAU DE CSL

CSL Baie Comeau
CSL Baie Comeau

Les barges du Saint-Laurent ont pour la plupart une quarantaine d’années. Voilà pourquoi les deux plus importantes compagnies, Canada Steamship Line (CLS) et Algoma Central Corporation ont entrepris un programme de renouvellement de la flotte. Les nouveaux navires de la Canada Steamship Line arrivent sur le Saint-Laurent. Ils ont été construit au chantier Chengxi, à Jiangyin en Chine.  Ces quatre navires identiques ont remporté le prix de vraquier de l’année pour l’efficacité opérationnelle, le caractère novateur de la conception, de la sécurité et de l’environnement. Ces navires mesures 225 mètres (742 pieds) de long, 75 mètres (82 pieds) de large avec un tirant d’eau de 7,5 mètres (25 pieds). On verra souvent ces navires devant Québec puisqu’ils seront en service dans la Voie maritime du Saint-Laurent entre les Grands lacs et la Côte nord. Le Baie Comeau a été le dernier à prendre le service arrivant à Québec le 13 septembre après le Baie Saint-Paul, le Whitefish Bay et le Thunder Bay.

Algoma a déjà deux navires neufs en fonction l’Algoma Mariner et le Radcliff R. Latimer.

 

ALGOMA CENTRAL CORPORATION

          Algocanada              Algoma John B. Aird        Algoma Discovery     

         Algonova                        Algontario                   Algoport

         Algosea                       Algosoo                       Algobay

         Algowood            Capt. Henry Jackman         Algoma Guardian

     Algoma Mariner            Algoma Provider           Algoma Navigator

       Algomarine               Algoma Olympic            Algoma Progress           

    Algoma Quebecois                Algolake                Algoma Transport

   Peter R. Cresswell          Algoma Tim S. Dool      Algoma Enterprise

           Algosar                Radcliff R. Latimer          John B. Aird

           Algosteel                          Algorail                    Algoma Value

Algoma Central Corporation est le plus important propriétaire de navires battant pavillon canadien sur les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent. Incorporée en 1899 comme la Compagnie ferroviaire Algoma Central à Sault Sainte-Marie en Ontario, la compagnie est maintenant installée à Saint-Catherines en Ontario et emplois 1 400 personnes.  En février 2011 Algoma Central Corporation achète le Upper Lakes Group. La transaction touche 11 navires, 4 autres navires possédés conjointement avec Algoma et son intérêt pour les navires en construction en Chine. Elle possède 30 barges gérées par la Seaway Marine Transport en partenariat avec la Upper Lakes Shipping. La compagnie possède également six navires-citernes côtiers ainsi que  deux vraquiers  et trois citernes océaniques. Les « barges » seront les plus gros navires que peut accueillir la Voie maritime du Saint-Laurent, soit : 740 pieds par 78 avec une capacité de chargement de 30 000 tonnes soit 4 000 tonnes de plus que les navires actuels. 

L’Algoport a coulé le 6 septembre 2009 en Mer de Chine près du Japon au cours de la tempête tropicale Dujuan. Le bateau qui était remorqué pour subir une transformation s’est brisé en deux avant de sombrer par 5 000 mètres de profond. Il était à une semaine de navigation de sa destination. Personne n’a été blessé et aucun dommage n’a été causé à l’environnement selon les rapports obtenus.

 

Pour voir des images de l’événement, cliquez sur le lien suivant :

 

http://forums.voileabordable.com/read.php?8,453570

AMERICAN STEAMSHIP COMPANY

     American Mariner               H. L. White                John J. Boland

AMERICAN STEAMSHIP COMPANY fondé en 1907 à Buffalo, New York par John J. Boland et Adam E. Cornelius. Leur premier bateau, le SS Yale a été le premier bateau en acier propriété d’une firme de Boston. Dans les cinq années suivantes la compagnie a acheté six nouveaux bateaux. À la fin de la première grande guerre la compagnie est devenue la Great Lake Steamship Compagny dotant ses vaisseaux de radio télégraphe. En 1922 elle a acheté la Mitchell Steamship Compagny portant sa flotte à dix navires. Dans les années 1950 les fils des fondateurs ont pris la relève. En 1965 l’entreprise achetait la Oswego shipping company. En 1973 elle a été vendue à la General American Transportation Corporation. Au début des années 1980 elle a été la première compagnie de navigation a installer les ordinateurs à bord de ses bateaux. En 2006 elle a acheté six navires de la Oglebay Norton Marine Services portant sa flotte à 16 vaisseaux. 

CANADA STEAMSHIP LINES

navires autodéchargeurs

       Atlantic Erie                Atlantic Huron              CSL Assiniboine

     CSL Laurentien               CSL Niagara              CSL Tadoussac

         Salarium              Rt. Hon. Paul J. Martin       Baie St-Paul

      Frontenac                        Whitefish Bay                  Baie Comeau

      Thunder Bay

vraquiers

         Cedarglen                   Mapleglen                     Birchglen

        Oakglen                       Richelieu                        Pineglen

        Saguenay                     Spruceglen               Atlantic Superior

          CSL Welland              CSL St-Laurent                 CSL Tacoma

       CSL Melbourne                  Ferbec

La Canada Steamship Lines (CSL) est une entreprise navale canadienne qui est basée à Montréal. Cette entreprise fut fondée en 1845 au Canada-Est. Elle est achetée par Power Corporation en 1963. James Dunn, propriétaire d'Algoma, l'achète en 1951. En 1986, pour 186 millions de dollars, elle devient la propriété de Paul Martin. Lorsqu'il devient premier ministre du Canada, il est accusé par le Bloc québécois de l'opérer depuis des paradis fiscaux. Il la cède à ses fils en 2004 pour réduire les attaques politiques.  Elle compte sur une équipe de 500 employés. Elle possède 10 navires autodéchargeurs et 8 vraquiers.. Elle fait mainenant partie du Groupe CSL. Cette dernière compte maintenant des divisions internationales en Europe, en Australie, aux États-Unis et à Singapore.

 

LOWER LAKES TOWING LTD

            Ojibway transporte du grain entre Thunder bay et Québec

        Kaministiqua                Michipicoten                  Manitoba

          Tecumseh                        Saginaw                        Manitoulin

      Robert S. Pierson               Mississagi 

Lower Lakes Towing Ltd et ses filiales font du transport de marchandise en vrac au Canada et aux États-Unis dans la région des Grands Lacs. Elles desservent, avec ses quatre navires, les compagnies d’électricité ainsi que l’industrie de l’acier, transportant notamment du charbon, du fer, du sel, du grain. La compagnie a été créée en 1994 à Port Dover. Le 3 mars 2006 elle a été acquise par Rand Logistics Inc.

 

TF WARREN GROUP

        Phoenix Star

Le groupe TF Warren a commencé il y a trente ans quand Terry Warren a mis sur pied la première compagnie du groupe. En développant de nouvelles compagnies avec des acquisitions, M. Warren a poursuivi son but de former une société qui offre maintenant avec confiance une source unique de service aux nombreuses facettes des industries de réservoir et de borne de stockage. Le groupe peut offrir ses services dans l'ensemble de nord et de l'Amérique du Sud, Territoires du Canada, des Caraïbes et Pacifiques. Le groupe a également représentation dans le Moyen-Orient. TF Warren a acquis par vente judiciaire en août 2012 les actifs de Vanguard Shipping incluant le J.W. Shelley un bateau construit en 1968. Cette barge porte maintenant le nom de Phoenix Star.

ALOUETTE SPIRIT

La barge Alouette Spirit propulsée par remorqueur Wilf Seymour transportent des lingots d'aluminium entre Sept-Iles et Trois-Rivières

 

Mise en service en juin 2005, la barge Alouette Spirit offre un service de transport entre Sept-Îles et Trois-Rivières, les Grands Lacs et la côte est américaine. Elle permet à Aluminerie Alouette d’expédier une partie de sa production par voie maritime, tout en limitant l’encombrement de la route 138 et les émissions de gaz à effet de serre (GES). Issue d’un partenariat conclu, au printemps 2005, entre l’aluminerie, McKeil Marine et Logistec Arrimage, la barge a permis de faire transiter en 2007, année de référence pour le présent exercice, 220 000 tonnes d’aluminium. Ce faisant, elle a évité l’utilisation de plus de 5 millions de litres de carburant, plus de 7 100 voyages routiers et ferroviaires et l’émission de plus de 20 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES).  On parle de plus en plus de la possibilité de livrer la marchandise par bateaux, notamment vers le Saguenay Lac Saint-Jean et la Côte-Nord.

 

    American Mariner             H. Lee White

DIVERS

     La barge J.W. Shelley tourne pour accoster aux élévateurs à grain

        Lambert Spirit             Maritime Trader              Sault-au-cochon

          Everlast                     Commodore Straits et Marinelink Explorer

    Normand McLoed      transportant des locomotives vers Port-Cartier et retour

    Great Republic              barge Great Lake               Joseph L.Block

                                      et remorqueur Michigan         Arcelor Mittal

copeaux de bois
copeaux de bois

Cette barge transporte 10 000 tonnes de copeaux de bois à partir d'une scierie de la Côte nord jusqu'à Trois-Rivières. Par la route, il faudrait 200 camions pour transporter la même matière. barge Betsiamites et remorqueur Ocean Echo II.

        Atlantic Elm et             Atlantic Teak           Evans McKeil - Jack up 600

       Atlantic Sea Lion

     Energy 6506                    CWB Marquis                     Salvor

   Hudron Service