NAVIRES MILITAIRES

VISITE DE L'ASTÉRIX

J’au eu le privilège ce jeudi 28 novembre 2019 de visiter l’Astérix le seul navire ravitailleur de la Marine Royale Canadienne. Le navire de 184 mètres de long a été construit au Chantier Davie de Lévis (secteur Lauzon) il y a deux ans dans le temps et le budget prévu. L’Astérix est un navire hybride en ce sens que 36 des membres de l’équipage sont des civils employés par Federal Fleet Service, une filiale de Chantier Davie, et 40 autres membres de l’équipage sont des marins de la Marine Royale Canadienne. Les civils travaillent six semaines puis ils ont six semaines de congés. Il pourrait accueillir jusqu’à 114 militaires et jusqu’à 3 500 personnes en situation d’urgence humanitaire. Le navire était en révision depuis six semaines au chantier de Lauzon. Normalement une telle révision est effectuée aux cinq ans sur un tel navire, mais comme il est sur utilisé on l’a fait après seulement deux ans. Parti de Victoria en Colombie-Britannique après sa dernière révision le 11 avril 2018, l’Astérix a navigué 150 721 milles nautiques soit l’équivalent de cinq fois le tour du monde. Au cours de cette période, il a effectué 197 opérations d’approvisionnement de 40 navires de 12 pays de l’Otan. Il a ainsi livré 30,8 millions de litres de carburant et 530 000 litres de carburant pour avions. Ses réservoirs compte 10 000 mètres cubes de diésel et  1 500 mètres cubes de « jet fuel ». Il a participé à cinq opérations navales internationales. L’Astérix doit reprendre la mer le samedi 30 novembre en soirée. C’est l’équipage civil qui fait fonctionner le bateau tandis que les marins effectuent le ravitaillement en mer. Il peut ravitailler deux navires à la fois à une vitesse de 12 nœuds sur des bateaux qui naviguent de 30 à 50 mètres de lui. Vous verrez d’abord le timonerie, puis les quartiers de l’équipage, chacun a sa chambre avec douche, un luxe sur un navire militaire. Il ya aussi quelques chambres à deux, quatre ou six lits pour les militaires. Voyez la cuisine, la cafétéria, l’hôpital, puis l’héliport, sa tour de contrôle et ses hangars. Notez que l’on a conservé le moteur de l’Astérix du temps qu’il était un porte-conteneurs. Ce sera ensuite l’entrepôt où l’on reçoit le matériel nécessaire au ravitaillement en vivre puis finalement la poste de commandement des opérations de ravitaillement. 

NCSM ST JOHN

NCSM ST-JOHN’S est une frégate canadienne, le dixième de la classe Halifax construit à St-John Shipbuilding. Il est en service depuis 1996 et assigné à la Force maritime Atlantique, sous le Commandement de la Force maritime du Canada des Forces canadiennes et est basé au port d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Il mesure 134 mètres de long par 16 de large avec un tirant d’eau de 7 mètres. Il peut naviguer à 30 nœuds/56 km-h. Il a un rayon d’action de 9 500 milles nautiques/17 594 km-h. Il compte un équipage de 245 personnes. Il transporte un hélicoptère Sea King. Il achève une tournée de recrutement. Il est à Québec du 6 au 9 novembre 2019.  Le navire sera ouvert aux visiteurs les jeudi et vendredi 7 et 8 novembre de 8 à 13 heures. 

USS INDIANAPOLIS

L'USS Indianapolis (LCS-17) arrive ce 4 novembre 2019 de Port Colborne. C’est un navire de combat littoral de la classe Freedom du United States Navy construit chez Marinette Marine au Wiscosin. Il est le quatrième navire de la marine à porter le nom d’Indianapolis, dans l'Indiana. Il mesure 115 mètres de longueur, 18 de largeur avec un tirant d’eau de 4 mètres. Il est entré en service le 26 octobre 2019. Il peut naviguer à 45 nœuds/83 km-h avec un rayon d’action de 3 500 milles nautiques/6 500 kilomètres à 18 nœuds/33 km-h. Son port d’attache est la base navale de Mayport située à Jacksonville en Floride. Il peut avoir entre 15 et 75 marins. Il compte deux Seahawks. Il a repris la mer vers son port d'attache en fin de journée le 8 novembre 2019

FNS GARONNE

FNS Garonne navire de soutien outre-mer de la Marine française remontant le Saint-Laurent le mercredi 9 octobre 2019. On ne sait pas d'où il vient et oû il va. 

USS BILLINGS

Un tout nouveau navire de la marine américaine le USS Billings est passé devant Québec au soir du 1er juillet 2019. Il a été livré à la marine le ler février dernier dans l’état du Wisconsin où il a été construit sur le Lac Michigan. Il a visité plusieurs ports des Grands Lacs avant de partir pour son port d’attache en Floride. Toutefois, alors qu’il quittait le port de Montréal le 16 juin dernier l’équipage a perdu le contrôle du navire qui a heurté le Rosaire Desgagnés qui était amarré. Il n’y a pas eu de blessé, mais des réparations ont été effectuées avant qu’il puisse reprendre la mer. Le commandant a été rélevé de ses fonctions dans les jours suivants. Il mesure 388 pieds de long par 58 de large. Il peut atteindre une vitesse de 40 nœuds/80 kmh

USCG BISCAYNE BAY

USCG BISCAYNE BAY remorqueur brise-glace construit en 197. Mesure 43 mètres de long par 11 de large avec un tirant d’eau de 4 mètres. Rayon d’action de 7 400 km. Équipage de 17 personnes dont trois officiers.  Basé à St-Ignace au Michigan en opération dans le détroit de Mackinac dans la portion nord du lac Michigan et à l’occasion aux lacs Supérieur et Érié. A fait un arrêt de quelques jours à Québec en route pour Halifax le 13 juin 2019

NCSM ORIOLE

Le NCSM Oriole est le plus ancien navire de la Marine royale canadienne (MRC). Il a été construit en 1921 en tant que bâtiment amiral du Royal Canadian Yacht Club de Toronto, en Ontario, avant d’être mis en service dans la MRC en 1952. Ce voilier, dont le barrot fait près de 5,8 mètres/191 pieds, pèse environ 92 tonnes et compte 22 couchettes. L’Oriole est un ketch qui s’apparente à une goélette, à la différence que son mât d’artimon est plus petit que son grand mât et qu’il est plus surélevé vers l’arrière. Toutes voiles dehors, le NCSM Oriole déploie quelque 1 220 mètres carrés de voile en Dracon. Le travail de déploiement de ces gigantesques voiles et de dégréement des mâts s’exécute manuellement; on ne trouve aucun treuil sur le bâtiment. La coque du NCSM Oriole est en acier, mais les ponts, la cabine, les claires-voies et les écoutilles sont tous en teck. L’Oriole est un solide yacht fort utile pour l’instruction axée sur le travail d’équipe et le matelotage. Sa participation à des courses a principalement pour objectif d’offrir à des équipages inexpérimentés d’autres possibilités d’instruction.

USCG MOBILE BAY

USCGC Mobile Bay est un remorqueur de déglaçage actif sous la direction de la garde côtière des États-Unis. Son port d'attache est situé à Sturgeon Bay, Wisconsin sur le lac Michigan.

Longueur : 43 m/140 p par 11 m/37 p de largeur avec un tirant d’eau de            4 m/12 p avec un équipage de 30 marins.

Date de lancement : 11 décembre 1978

USCGC ESCANABA

Construit en 1985 par Robert Derecktor Shipyard de Middleton au Rhose Island. Mesure 280 pieds/82 mètres de long par 28-12 de large avec un tirant d’eau de 14 pieds/4 mètres. Il compte 14 officiers de 86 marins. Son port d’attache est Boston

PRISONNIER DES GLACES PENDANT TROIS MOIS

Le navire de la marine américaine USS Little Rock est demeuré prisonnier des glaces pendant trois mois dans le Port de Montréal. La frégate est entrée en service le 16 décembre 2017 lors d’une cérémonie à Boston, sous la neige, à laquelle participaient 8 500 personnes. Son départ pour son port d’attache à Mayport en Floride a été retardé à cause du mauvais temps. Il est finalement parti le 20 décembre. Il a effectué une visite de courtoisie dans le port de Montréal où il est demeuré prisonnier de la glace depuis le 27 décembre. Il est finalement parti le 31 mars vers 7 heures du matin précédé par le brise-glace Des Groseilliers de la Garde côtière canadienne. Il est passé devant le Québec vers 15 heures.  Le USS Little Rock mesure 378 pieds/115 mètres de long, 54/17 de large avec un tirant d’eau de 13 pieds/4 mètres. Il peut atteindre une vitesse de 45 nœuds/83 kilomètres à l’heure. Il a coûté près de 350 M$.

FULMAR

FULMAR  P740  Le patrouilleur de service public Fulmar, est un ancien chalutier acquis par la Marine nationale. Il a son port d’attache à Saint-Pierre-et-Miquelon. Les missions du patrouilleur de service public Fulmar sont la protection (patrouille, action de souveraineté) et le service public (secours en mer, police de la navigation, police des pêches, assistance aux zones isolées...) en Atlantique du Nord-Ouest. Le navire peut appareiller en une heure en cas de force majeure. Il a été lancé en 1991. Il compte un officier et dix mariniers.  Il mesure 39 mètres/129 pieds de long par 8,5/28 de large, avec un tirant d’eau de 5 mètres/16 pieds et un tirant d’air de 16 mètres/53 pieds. Il a été amené à quai par le remorqueur Ocean K. Rusby presque plus gros que le Fulmar.