CARGOS QUÉBÉCOIS

Trois entreprises québécoises naviguent sur le Saint-Laurent et à travers le monde. Le Groupe Desgagnés a son siège social à Québec tandis que Fednav et Canfornav ont les leurs à Montréal.

UN TOUT NOUVEAU DESGAGNÉS LE DAMIA

Le Damia Desgagnés est passé devant Québec le 13 mai dernier. Il mesure 132 mètres/436 pieds de long pour une largeur de 23 mètres/76 pieds et un tirant d’eau de 7,8 mètres/26 pieds. Cet asphaltier-bitumier-chimiquier est équipé d’une propulsion fonctionnant aussi bien au gaz naturel liquéfié qu’au diesel ou au fuel lourd. L’alimentation en GNL est assurée par deux réservoirs de 600 m3 logés sur le pont du navire, qui dispose d’une coque renforcée (certification Polar 7) pour la navigation dans les glaces. Trois autres navires du genre ont été commandés pour renouveler la flotte du Groupe Desgagnés. Le Mia Desgagnés a été mis à l’eau le 10 décembre dernier

JEAN-JOSEPH premier caboteur québécois

JEAN-JOSEPH  premier navire caboteur sur le Saint-Laurent avec port d’attache à Forestville. Le navire de type cargo général et vrac autodéchargeur est propriété du Groupe Riverin Maritime qui a investit plusieurs millions dans l’entreprise. Le cabotage maritime ou transport maritime à courte distance consiste en l'acheminement de marchandises et de passagers par mer entre des ports rapprochés. Ce terme désigne initialement une activité de transport marchand dans laquelle les navires allaient de cap en cap en évitant donc de s'éloigner de la côte. Les anciennes goélettes effectuaient du cabotage. Le Jean-Joseph a été construit en 1991. Il mesure 82 mètres (271 pieds) de longueur par 13 (43) de largeur avec un tirant d’eau de 2.7 mètres (9 pieds).

CANFORNAV

           Bluewing                       Cinnamon                         Greenwing

           Zeus                              Barnacle                           Andean

          Blacky                           Chestnut                            Labrador

              Maccoa                          Ruddy                             Shoveler

              Tufty                           Tundra                           Apollon

          Silvestar                           Gadwall                          Eider

            Pochard                             Whistler                          Redhead

            Wigeon                           Pintail                               Brant

          Bufflehead                       Torrent                            Mottler

               Puna                            Goldeneye                      Mandarin

             Thebe                             Carme                           Musky           

           Harlequin                      Canvasback                      Smew

CANFORNAV est membre du Canadian Forest Navigation Group. Elle a son siège social à Montréal. Elle s’est fait une solide réputation dans le monde maritime depuis 1976. Elle possède une flotte de 40 navires de toutes grosseurs qui se spécialisent dans le transport sur le Saint-Laurent et les Grands lacs.

GROUPE DESGAGNÉS

deux nouveaux bateaux

Le Groupe Desgagnés a signé le 20 mars 2014 une entente avec Valéro, propriétaire de la raffinerie Jean-Gaulin de Saint-Romuald, pour former la compagnie Transport maritime Saint-Laurent, qui achète deux bateaux pour transporter à Saint-Romuald le pétrole de l'ouest canadien qui arrivera par pipeline à Montréal. Les deux navires de classe Panamax ont été construit en 2007. Ces navires mesures  228.5 mètres (754 pieds) de long par 32.24 mètres (106 pieds) de large. Ils ont une capacité de 500 000 barils de pétrole brut mais leur chargement sera limité à 350 000 barils entre Montréal et Québec. Un baril de pétrole égale 150 litres. Le Palma devient le Laurentia Desgagnés tandis que le Stena Posedon qui est souvent passé devant Québec deviendra l'Espada Desgagnés. Un projet qui créera 100 emplois. 

le Bella Desgagnés

Bella Desgagnés
Bella Desgagnés

Avec plus de 18 mois de retard, le Bella Desgagnés prend enfin la relève du Nordic Express pour la déserte de la Côte nord et de l’Île d’Anticostie. Le navire construit en Croatie au coût de 80 millions $ a été transféré in extrémis au chantier Ficantieri d’Italie avant la faillite du chantier croate afin de terminer les travaux de construction. Le nouveau bateau peut embarquer 70 % plus de passagers, 380 au lieu de 225. Il peut transporter le double de conteneurs 125 contre 62. Le nombre de chambre, avec douche double et téléviseur, lui aussi passant de 72 à 144. Le Bella Desgagnés mesure 97 mètres (320 pieds) de longueur, 19 mètres (64 pieds) de largeur avec un tirant d’eau de 4,4 mètres (14,5 pieds). Le navire est parti d’Italie le 22 mars avec une semaine de retard. Le plus neuf des navires du Saint-Laurent, le Bella Desgagnés a été baptisé le 19 avril dernier à Sept-Iles. Le baptême devait avoir lieu à Québec, mais à cause des conditions climatiques sévères rencontrées au cours de sa traversée de l'Atlantique la cérémonie a été déplacée pour reprendre le retard. Des tempêtes de force Beaufort 8 à Beaufort 10, avec de très forts vents (70 à 100 km/h) et des vagues atteignant 9 mètres (30 pieds), ont contraint le capitaine du navire à réduire sa vitesse, et de ce fait, le Bella a accoster à Halifax le 9 avril dernier pour être dédouané. Il a pû constater l’efficacité des stabilisateurs. Malgré le retard et les inconvénients, M. Louis-Marie Beaulieu. Président du conseil et chef de la direction de Desgagnés s'est dit « très heureux d'apprendre par le capitaine et les membres d'équipage que le navire se comporte très bien et qu'ils se disent hautement satisfaits des performances du Bella, tant au niveau de la stabilité et de la manœuvrabilité que de son confort ». Le Bella Desgagnés effectue, à partir du 29 avril, le transport maritime de passagers, marchandises et véhicules à partir des terminaux principaux de Rimouski, de Sept-Îles, de Havre-Saint-Pierre et de Natashquan, et aux huit ports de chaque localité desservie, soit Port-Menier, Kegaska, La Romaine, Harrington Harbour, Tête-à-la-Baleine, La Tabatière, Saint-Augustin et Blanc-Sablon. Toutes ces agences portuaires assurent la réception, la conteneurisation, le transport et la livraison au client. Le Bella Desgagnés a une grue de 35 mètres (115 pieds) pouvant lever une charge de 40 tonnes. Pour ses 381 passagers, il offre 459 sièges type avion avec repose pied et système de divertissement intégré aux sièges dans 4 salons et un salon VIP. Sa cafétéria offre 112 places tandis que la salle à manger en compte 88. Il peut fabriquer son eau potable à même l'eau de mer. Il compte une arcade et une salle d’entraînement, une salle de réunion, une infirmerie, 2 ascenseurs, une laverie publique, un chenil, ainsi que le service WI FI. Un total de 50 caméras de surveillance ont été installées dont 2 articulées à l’extérieur permettant au capitaine de montrer aux passagers, notamment, les baleines qu’il rencontre. À la fine pointe de la technologie, le bateau a 3 700 éléments de surveillance, il est propulsé par deux pods, donc pas de gouvernail et pas de roues à la timonerie non plus. Il a de plus deux moteurs d’étrave. Quatre générateurs fonctionnant au mazout lourd fournissent l’électricité aux moteurs et à l’ensemble du bateau. Il peut donc naviguer près de deux semaines sans faire le plein. Le navire peut atteindre la vitesse de 15 nœuds. Visitons le navire.

 

Les autres bateaux du Groupe Desgagnés

     Anna Desgagnés            Amélia Desgagnés           Camilla Desgagnés

    Catherine Desgagnés   Claude A, Desgagnés           Dara Desgagnés

        Esta Desgagnés            Jana Desgagnés               Maria Desgagnés

     Mélissa Desgagnés           Nordik Express           Rosaire A. Desgagnés

  Sarah Desgagnés              Sedna Desgagnés             Thalassa Desgagnés

    Vega Desgagnés             Zélada Desgagnés            Bella Desgagnés

      Acadia Desgagnés

Desgagnés est un conglomérat qui se spécialise depuis le 19siècle dans le transport maritime de vracs liquides, de marchandises générales, de vracs solides et de passagers. Ses activités s'étendent également à la réparation navale de même qu'à la location et à l'opération de machineries lourdes. Cette société possède ou exploite une flotte de 18 navires qui sillonnent le réseau Saint-Laurent - Grands Lacs, l'est de l'Arctique canadien, les côtes est du Canada et des États-Unis ainsi que toutes les mers du globe. Avec un chiffre d'affaires de plus de 230 millions de dollars, Desgagnés crée quelque 1000 emplois en haute saison avec une masse salariale dépassant les 50 millions de dollars

Le Groupe Desgagnés effectue du transport pour la raffinerie de Saint-Romuald par sa filiale Pétro-Nav créée en 1996. La filiale    utilise huit pétroliers, plus petits que les premiers. Ils portent le nom de Desgagnés, ils sont facilement identifiables par la bande jaune qu’ils portent à la proue (l’avant du bateau). Le Jana Desgagnés et le Esta Desgagnés  ont été construits en 1993 en Allemagne, mesurent 118 mètres de long (390 pieds) par 17 mètres de large (58 pieds). Ils font ce qu’on appelle du cabotage, soit la livraison de l’essence et du diesel au Québec.

Zéphirin Desgagnés a effectué son premier voyage à bord d’une goélette de bois à partir des Éboulements dans Charlevoix en 1866. Le fils Joseph-Arthur-Zélada a pris la relève et en 1934 la famille construit la première goélette à moteur. En 1957. Transport Desgagnés construit une première goélette en acier. En 1959, c’est un premier navire pour les glaces. En 1972, le Groupe Desgagnés voit le jour. Louis-Marie Beaulieu achète les actions en 1987 et prend le contrôle de l’entreprise. En 1991, l’entreprise renfloue le Rio Orinoco échoué à l’île  d’Anticosti, puis achète le navire qu’elle baptise Thalassa Desgagnés. Depuis, la compagnie a acheté de nombreux bateaux et créé de nombreuses filiales.

 

Le Groupe Desgagnés a baptisé à la fin juin 2009  ses deux cargos : Le Sedna Desgagnés et le Zélada Desgagnés.

Le Sedna Desgagnés est un navire polyvalent à manutention verticale avec entrepont, pouvant transporter des colis lourds et disposant d’un port en lourd de 12 744 tonnes métriques. D’une longueur de plus de 138 mètres (455 pieds),   doté de deux grues de 180 tm pouvant être jumelées pour lever 360 tm. Construit au chantier maritime de Hudong-Zhonghua à Shanghai en Chine, il possède une classe de  glace 1A et est équipé d’un moteur de 5 400 kW (7 344 chevaux), lui permettant d’atteindre une vitesse de 15,5 noeuds. Ce navire, jumeau du N/M Zélada Desgagnés et du N/M Rosaire A. Desgagnés, porte le nom de N/M Sedna Desgagnés, ce qui signifie «sirène » en inuktitut. En effet, selon les légendes inuites, Sedna est une déesse de la mer que le peuple inuit vénère, car c’est elle qui leur procurerait la nourriture nécessaire à leur survie.  Il s’agit d’un nom tout indiqué puisque ce navire a été acquis principalement pour combler, lorsque requis, les besoins supplémentaires en transport dans l’Arctique canadien et ainsi améliorer la desserte maritime des communautés qui y habitent. Rappelons que Desgagnés, par sa filiale Desgagnés Transarctik, est le plus important transporteur de marchandises générales desservant tant les communautés du Nunavik que celles du Nunavut. Cette acquisition de l’ordre de 40 millions $ suit celles des cargos neufs N/M Zélada Desgagnés (40 millions $) en janvier 2009 et N/M Rosaire A. Desgagnés (40 millions $) en juillet 2007, du pétrolier-chimiquier neuf N/C Sarah Desgagnés (50 millions $) en février 2008, et des trois pétroliers-chimiquiers existants qui portent maintenant les noms de Jana Desgagnés, Esta Desgagnés, et Véga Desgagnés (45 millions $ au total) en décembre 2008.  

 

 

FEDNAV

Le Federal Ruhr a effectué son premier arrêt à Québec le 23 mai 2017. Construit en Chine au New Century Shipbuilding il a été livré en début d'année. Il est venu faire une livraison à Thunder Bay à partir du Panama. Il mesure 200 mètres/660 pieds de long par 24 mètres/80 pieds de large. 

Fednav a pris livraison du Federal Columbia lors d’une cérémonie tenue au chantier japonais Oshima le mois dernier. Il est passé devant Québec le 23 novembre 2016. Il s’agit du 12e d’une série de 18 laquiers de 3egénération commandés au cours des dernières années. L’ajout de cette unité de 34 500 tpl à cale cubique et de cote glace 1C porte à 56 le nombre de vraquiers détenus en propre par la compagnie et à un peu moins de 8 ans la moyenne d’âge des 73 navires de la flotte de base actuelle de Fednav, excluant ceux affrétés à court terme.

Le Federal Caribou est un des derniers nés de Fednav de Montréal. Le cargo de 200 mètres (600 pieds) de long, 24 (80) de large avec un tirant d’eau de 10 mètres (33 pieds) a quitté le chantier naval Oshima Shipbuilding du Japon à la mi-février pour se rendre en Ukraine chercher sa première cargaison à destination de Sorel. Il est parti d’Ukraine le 23 février puis a remonté le Saint-Laurent pour la première fois le 28 mars dernier. Il fait parti du même groupe que le Federal Biscay.  Il fait parti des sept bateaux livrés à Fednav en début de 2016, ce qui porte à 13 le nombre de Supramax et à 51 le nombre de Laquiers de la flotte à long terme de la compagnie.

 

Fednav a pris possession du Federal Biscay, construit au chantier d’Oshima, au Japon, et sixième d’une série de 16 laquiers à cale cubique. Il s’agit d’un vraquier océanique qui servira au transport de marchandises générales vers les Grands Lacs et de marchandises en vrac du Midwest vers les marchés mondiaux. Le Federal Biscay mesure 200 mètres (660 pieds) de long, 23 (76) de large afin de pouvoir naviguer dans les écluses de la Voie maritime du Saint-Laurent avec un tirant d’eau de 8 mètres (26 pieds). Il est équipé d’un système de traitement des eaux de ballast, une première pour les navires transitant dans les Grands Lacs. Fednav a annoncé dans un communiqué diffusé en avril qu’elle équiperait douze de ses nouveaux navires de ce système, et ce, avant même que la réglementation ne l’y oblige. Le Federal Biscay est venu chercher à Québec le 18 décembre 2015 sa première cargaison à destination de Rotterdam. Fednav Limitée a reçu, pour la troisième fois depuis 2009, le Prix de l'opérateur de vraquiers de l'année lors de la cérémonie organisée par l'International Bulk Journal à Anvers. Cette distinction souligne l'apport de longue date de la compagnie au commerce maritime, ainsi que son leadership dans la mise en œuvre des normes d'exploitation les plus rigoureuses au sein de l'industrie, incluant la sécurité, l'efficacité et la protection de l'environnement.  

 

 

        Federal Agno                 Federal Asahi                  Fedral Baffin

         Federal Elbe                  Federal Ems                 Federal Franklin

         Federal Fuji                Federal Hudson               Federal Hunter

      Federal Katsura            Federal Kivalina            Federal Kumano

        Federal Kushiro              Federal Leda                  Federal Maas

     Federal Mackinac         Federal Manitou              Federal Margaree

       Federal Matane            Federal Mattawa           Federal Miramichi

    Federal Nakagawa            Federal Oshima             Federal Patriot

       Federa Patroller            Federal Pendant              Federal Polaris

        Federal Power             Federal Progress              Federal Rhine

       Federal Rideau               Federal Sable              Federal Saguenay

       Federal Sakura             Federal Satsuki            Federal Schelde

     Federal Seto                   Federal Severn            Federal Shimanto

     Federal Spruce               Federal St-Laurent        Federal Venture

         Federal Welland          Federal Weser             Federal Yoshino

      Federal Yukon                Federal Swift                     Federal Tambo

        Federal Kibune             Federal Mayumi                Federal Tweed

        Federal Yukina               Federal Skye                  Federal Spye

       Federal Bering                Federal Baltic              Federal Beaufort

          Federal Lyra               Federal Sutton              Federal Crimson

       Federal Tambo               Federal Bristol               Federal Trident

    Federal Champlain            Federal Clyde               Federal Barents

         Federal Cedar               Federal Alster               Federal Bristol

        Federal Imabari          Federal Churchill                Federal Tyne

         Federal Iris                  Federal Danube                Federal Ruhr

Établi à Montréal, le Groupe Fednav est le principal armateur international de vrac au Canada; il opère pendant toute l'année dans les eaux couvertes de glace et il possède la plus grande flotte de navires de cote glace au monde. Ces bateaux viennent régulièrement dans le Port de Québec ou passe devant la capitale utilisant le Saint-Laurent comme autoroute vers les États-Unis par la Voie maritime du Saint-Laurent. La grande majorité d’entre eux portent le nom de Federal. Le Groupe Fednav a reçu trois fois depuis 2009 le convoité Prix de l'opérateur de vraquiers de l'année de l'International Bulk Journal de Hambourg. Ce prix souligne la contribution de Fednav au commerce maritime, ainsi que son leadership dans la mise en œuvre de normes d'exploitation plus rigoureuses au sein de l'industrie, incluant l'efficacité, la protection de l'environnement et la sécurité. Fednav et Canadian Royalties ont signer un contrat de longue durée qui prévoit le transport de concentrés de nickel et de cuivre du projet Nunavik Nickel de Canadian Royalties au Nunavik, dans le nord du Québec, vers des clients européens, ainsi que l'importation, de l'Europe, de fournitures et équipement miniers. Monsieur Thomas Paterson, premier vice-président, Fednav Ltée, a annoncé la commande d’un navire chez Sumitomo Corporation et Universal Shipbuilding Corporation, au Japon, de la conception et de la construction d'un vraquier brise-glace au port en lourd de 25 000 tonnes qui desservira le contrat de transport. Ce bâtiment de classe polaire 4, le Nunavit, a été livré en 2014. Fednav est déjà propriétaire et exploitant de deux des brise-glaces commerciaux les plus puissants au monde, le NM Arctic et le NM Umiak I. Canadian Royalties Inc. est une société minière établie au Québec appartenant à Jilin Jien Nickel Industry Co. Ltd. de Chine, par l'entremise de sa filiale canadienne Jien Canada Mining Ltd. Les principales opérations minières de Canadian Royalties sont menées dans la région du Nunavik, dans le Nord québécois, où la société exploite le projet Nunavik Nickel, un groupe de mines polymétalliques qui alimentent une installation centrale de transformation produisant des concentrés de nickel et de cuivre avec d'importants sous-produits du platine. En 2012, Fednav a pris livraison de 11 nouveaux navires et elle a commandé 12 navires de cote glace qui lui seront livrés entre 2013 et 2016, dont six navires adaptés aux Grands Lacs et conçus de manière à consommer moins de carburant, à réduire de 20 % les émissions de carbone et à maximiser le chargement des marchandises. En partenariat avec Sumitomo Corporation et avec le chantier naval Oshima, Fednav fera construire au Japon des navires de conception environnementale remarquable, qui feront d'eux le fleuron d'une flotte de plus de 80 navires. Le chantier Oshima, situé près de Nagasaki, au Japon, construira ces vraquiers de 35 000 tonnes, équipés pour naviguer dans la glace. Ces navires représentent un progrès considérable pour l'environnement. Cela contribuera significativement à l'atteinte des objectifs de Fednav de réduire les émissions de GES de sa flotte de façon continue. Ces six navires additionnels, qui seront livrés entre 2015 et 2016, font partie d'une série de 21 nouveaux navires ajoutés à la flotte de Fednav depuis le 1er janvier 2012. Fednav possède la plus grande flotte de classe de glace au monde - des navires capables d'affronter les rigueurs de l'hiver sur le Saint-Laurent, la mer Baltique et même l'Arctique.

 

FEDNAV et d’autres armateurs ont construit des navires qui leur permettent à la fois de se rendre sur les grands lacs et faire des voyages océaniques. Ils doivent cependant faire un compromis sur la largeur du navire. Un navire océanique de la longueur d’une barge du Saint-Laurent fait généralement 32 mètres (105 pieds) de largeur. Le sacrifice est donc de 8 mètres (26 pieds) ce qui fait que l’on surnomme ces navires « spaghetti ».